Interview RTL « Un an après le Grenelle, rien n’a changé »

Trois femmes sont mortes sous les coups de leur compagnon depuis le 1er juillet. Une quatrième est dans un état grave après s’être défenestrée à Marly, dans le Nord. Selon un décompte de l’AFP, il y a déjà eu 43 féminicides en France depuis le début de l’année.

« Il est désespérant de constater les faits-divers chaque jour. Presque un an après le grenelle contre les violences faites aux femmes, rien n’a changé. Aucune mesure n’a été prise contrairement a annoncé », explique Jeannine Bonaggiunta, avocate spécialisée dans les violences conjugales. 

« Les plaintes qui devaient être prises systématiquement, ce n’est pas le cas. Mes clientes se plaignent de ne pas être reçues par les services de police« , explique l’avocate. « Et les bracelets anti-rapprochement pour les conjoints violents, ils sont encore dans les placards« .

Le 28 juillet, une femme a été égorgée par son conjoint, alors que la justice avait prononcé une interdiction de rapprochement. « Il aurait du avoir un bracelet », se désole Jeannine Bonaggiunta.

Réécouter l’interview RTL du 01/08/2020