Valérie Bacot applaudie à sa sortie du tribunal

Valerie Bacot et maitre J. Bonaggiunta

Valérie Bacot ne retournera pas en prison

Valérie Bacot a été reconnue coupable d’assassinat à l’encontre de son mari violent. Elle a été condamnée à 4 ans de prison dont 3 ans avec sursis. Ayant déjà fait un an de détention provisoire, Valérie Bacot ne retournera pas en prison.

Faut-il que Valérie Bacot revienne en prison ? Je crois qu’il faut répondre non.» Au terme d’un peu plus d’une heure de réquisitoire, l’avocat général de la cour d’assises de Saône-et-Loire a requis à l’encontre de Valérie Bacot une peine de cinq ans de prison, dont quatre assortis d’un sursis, avec obligation de soin.

Arrêtée en octobre 2017, Valérie Bacot a déjà effectué un an de détention provisoire. L’avocat général s’était attaché à expliquer longuement qu’on ne «pouvait pas accepter qu’on prenne une vie, même la pire des vies».

L’assassinat est passible de la perpétuité, a-t-il rappelé. Mais au regard d’un procès particulièrement éprouvant au cours duquel les anciens proches de Daniel Polette – dont aucun ne s’est constitué partie civile – ont décrit «un monstre», il (l’avocat général) a estimé qu’on ne pouvait pas juger Valérie Bacot «comme s’il ne s’était rien passé pendant toutes ces années». Toutefois «Madame Bacot n’est pas délirante, elle a tué de manière préméditée», a-t-il souligné.

«La préméditation résulte de la volonté de sauver [sa fille] dans un premier temps de la violence, de sauver ses enfants. Et elle s’est sauvée elle-même», a repris l’avocat général.

Les vies fracassées de Valérie Bacot, condamnée pour l’assassinat de son mari mais sortie libre de son procès

Découvrir l’article du 26 juin 2021 dans le Monde.fr, par Louise Couvelaire(Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire), envoyée spéciale)

Extrait : « Celle qui a subi près de vingt-cinq ans de viols, de violences et de prostitution contrainte a été reconnue coupable d’avoir tué son mari et condamnée à quatre ans de prison, dont trois avec sursis. « 

« Tout le monde savait », le récit terrifiant de Valérie Bacot, battue, violée et prostituée par son mari

Découvrir l’article dans Madame Figaro, par Stéphanie O’Brien

Extrait : « Jugée pour le meurtre de son mari qui l’a battue, violée et prostituée, Valérie Bacot a été condamnée, vendredi 25 juin, à quatre ans de prison, dont trois avec sursis. Une peine symbolique. Dans Tout le monde savait, elle raconte ses 24 années de vie en enfer. »

Pour son avocate, Valérie Bacot « va être condamnée » mais « la peine ne doit pas être très sévère »

Revoir les propos de Maître Janine Bonaggiunta avocate de Valérie Bacot pendant le procès sur BFM

Extrait : Le procès de Valérie Bacot se poursuivait devant les Assises de Saône-et-Loire pour l’assassinat de son mari violent et proxénète. À la barre, elle a raconté le calvaire qu’elle a vécu. Son avocate, Me Janine Bonaggiunta, était l’invitée de BFMTV.